Mario Mauroner Art contemporain VIENNE KENDELL GEERS MERDELAMERDELAMERDELAMERDELA

VIENNE | permanent | Mario Mauroner Art contemporain

Proposé par KENDELL GEERS

MERDELAMERDELAMERDELAMERDELA

Marina ABRAMOVIC, Sanell AGGENBACH, Lynda BENGLIS, Pamela BERKOVIC, Belinda BLIGNAUT, Bianca BONDI, Anna CEEH, Valie EXPORT, FXXXXism, Kendell GEERS, Gilbert & George, Susy GÓMEZ, Fabrice HYBER, Aleksandra KARPOWICZ, Thomas LEROOY, octobre! Collectif, Tracy PAYNE, Sandrine PELLETIER, Yapci RAMOS, Anneliese SCHRENK, Lerato SHADI, Hank Willis THOMAS, Betty TOMPKINS, Iv TOSHAIN, James WEBB, Sophie WHETTNALL

MERDELAMERDELAMERDELAMERDEMERDELAMERDELAMERDELAMERDELA

Avec le thème du festival de cette année «Circulation», Mario Mauroner Contemporary Art est ravi de présente «MERDELAMERDELAMERDELAMERDELAME», organisée par Kendell Geers, présentant 26 artistes internationaux.

Le titre de l'émission suit l'idée d'une boucle infinie et ramassé en morceaux un une variété de termes uniques se pose, capturant le thème de l'édition de cette année:

Chaque individu est connecté au monde dans lequel tout circule.

Nous vivons à une époque où les voix s'expriment de différentes manières et à travers un large éventail de canaux.

Internet est devenu un lieu virtuel d'émergence du réel, il est à la base de la mise en réseau mondiale et porteur de nombreux débats, actions et mouvements de contestation contemporains.

L'espace virtuel offre un potentiel sans précédent d'espaces de dialogue et de discussion.

Beaucoup de ceux qui ont conclu au même moment que d'autres ont été établis, c'est un lieu d'existence parallèle de ces voix. "Le droit de parler est le plus fondamental de tous les êtres humains", ainsi Kendell Geers souligne l'essence du spectacle: entendre la voix est sa visualisation, la visualisation de son message.

Mario Mauroner Art contemporain VIENNE KENDELL GEERS MERDELAMERDELAMERDELAMERDELA

Dans le poème antique "Bronte" (grec: tonnerre), tel que découvert dans le cadre du Nag gnostiqueManuscrits de Hammadi (~ 350 EC) une voix anonyme de caractère exhortatoire s'exprime «Je suis le nom du son et le son du nom».

Trouvé en 1945 en Egypte, le texte est jusqu'à nos jours le seul écrit qui semble provenir d'une femme auteur originaire de cette époque.

Elle s'exprime dans des contradictions, perdues entre le pouvoir féminin et sa privation: «Je suis la putain et la sainte.

Je suis la femme et la vierge. Je suis la mère et la fille… je prononce mon nom ». Évoquant en son sein une conscience de soi et de la voix humaine comme l'instrument le plus puissant du pouvoir.

"L'histoire est écrite par le vainqueur" déclare Geers sur l'histoire (de l'art).

Ce n'est pas seulement écrit par le mâle gagnant, mais aussi bien conservé par elle.

Putes, saints, épouses, vierges, mères, filles - les artistes ont été délibérément ignorés et laissés de côté, comme l'attestent de nombreux exemples. Une fois de plus, «MERDELAMERDELAMERDELAMERDELA» est en train d'habiller un statu quo actuel, où l'exclusion est une pratique courante. Pour tenter de le faire, les œuvres présentées utilisent le cœur de cette exclusion: le jeu avec la peur (historique) de la féminité.

Dans le fond d'une époque, cela demande un besoin urgent "MERDELAMERDELAMERDELAMERDELAME" postule le remplacement de Descartes "Je pense donc je suis". Notre temps crie bruyamment d'honnêteté, de détermination et d'audace comme le proclame la série: je pense donc #IPROTEST.

Favoriser le caractère du spectacle pour agir, quatre performances lors de la soirée d'inauguration de Belinda Blignaut, FXXXXism (Anna Ceeh & Iv Toshain), Aleksandra Karpowicz, Sophie Whettnall invitent à participer, soulignant la nécessité d'agir. Enfin, ne pas descendre dans un MER DE LA MERDE. Ou comme Grace Jones a déjà chanté:

"Ceci est ma voix - mon arme de choix"





Publié dans Expositions avec les tags , , , , .

VOIR PLUS ...

S'IDENTIFIER